Les facteurs influençant l'exercice du rôle parental chez les ...

Les facteurs influençant l'exercice du rôle parental chez les ...

Les difficults au contour de lexercice du rle parental chez les personnes aux prises avec des troubles mentaux Journes annuelles de sant mentale 2012 De la rupture la croissance 14 au 16 mai 2012 Marc Boily Ph.D., t.s. Module de travail social (418) 723-1986 poste 1591 Sans frais 1 (800) 511-3382 poste 1591 [email protected] Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR www.uqar.ca JASM mai 2012 1 Plan de prsentation 1- Objet de recherche et pertinence Rsum de la problmatique La pertinence scientifique et sociale du projet 2- tat des connaissances Phase 1- Ce que vivent les enfants Phase 2- Mandat du Comit de la sant mentale du Qubec Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental

3- Le projet de recherche 2012 4- change Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 2 1- Objet de recherche et pertinence Politiques sociales Politique de sant et bien-tre diminuer les situations quengendre un handicap pour les personnes ayant des incapacits, quelles que soient lorigine et la nature de ces incapacits (MSSS, 1992). Plan daction en sant mentale Appuyer les familles dont un des membres souffre dun trouble mental Politique de sant mentale (1988) Sassurer que les ressources soient disponibles pour les mres - Plan daction pour la transformation des services en sant mentale (1998) Soutenir les enfants dans ces familles - Plan d'action en sant mentale 2005-2010 (2005) Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012

3 2- tat des connaissances Un sujet linterface des domaines de recherche sant mentale ngligence parentale La recension Lampleur du phnomne Les limitations attribuables aux troubles mentaux de ces parents Les enfants exposs ces facteurs sont plus risque de vivre des difficults La perception des personnes aux prises avec des troubles mentaux La ralit Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 4 2- tat des connaissances Une documentation surtout axe sur les mres Une vision ngative On traite de manire gnrale de la ngligence parentale sans prciser de dimensions particulires de lexercice du rle parental de troubles mentaux sans prciser le type de manifestations qui influencent le plus le fonctionnement psychologique et social

On nglige de tenir compte de l'interaction entre les facteurs personnels et les facteurs environnementaux Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 5 2- tat des connaissances Les notions Lexercice du rle parental [consiste] assurer une rponse satisfaisante aux diffrents besoins de lenfant et adopter des stratgies dducation qui permettent celui-ci de dvelopper graduellement ses habilets afin de rpondre de faon autonome et responsable ses besoins, facilitant ainsi son intgration et sa participation la socit. (Boily, M., 2004, p. 25) Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 6 2- tat des connaissances Les notions La ngligence parentale se dfinit comme une forme de mauvais traitement caractrise par un manque de soins sur le plan de la sant, de lhygine

corporelle, de lalimentation, de la surveillance, de lducation ou des besoins affectifs, mettant en pril le dveloppement normal de lenfant selon son ge et son niveau de dveloppement. (Palaccio-Quintin et thier, 1993, p. 155) Plusieurs auteurs parlent dchec chronique du parent rpondre aux divers besoins de lenfant. Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 7 2- tat des connaissances Les notions Cest laspect du psycho-dveloppement qui caractrise le mieux ltat de sant mentale. Ainsi, la sant mentale dune personne sapprcie sa capacit dutiliser ses motions de faon approprie dans les actions quelle pose (affectif), dtablir des raisonnements qui lui permettent dadapter ses gestes aux circonstances (cognitif) et de composer de faon significative avec son environnement (relationnel). (MSSS, 1989, p.21) Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012

8 2- tat des connaissances Relation entre la sant mentale et lexercice du rle parental Capacits sur les plans suivants : Sant mentale Rle parental Affectif Capacit dutiliser ses motions de faon approprie dans les actions dployes. Capacit rencontrer les besoins motionnels de lenfant. Cognitif Capacit dtablir des raisonnements qui lui permettent dadapter les gestes aux circonstances. Capacit rpondre aux besoins dattention, de scurit de lenfant, trouver des solutions efficaces et ragir adquatement aux circonstances (le parent peut tre dpass par les vnements). Relationnel Capacit composer de faon significative avec son environnement. Marc Boily, Ph.D., t.s.

UQAR Capacit rpondre aux besoins relationnels et de socialisation (on note chez des parents perturbs une indiffrence ou une grande anxit dans la relation avec lenfant, surtout lorsquil sagit dun trs jeune enfant ou parfois le parent ninteragit pas avec lui). JASM mai 2012 9 2- tat des connaissances Plusieurs auteurs considrent que les manifestations et dimensions de la maladie parentale ont souvent une plus grande valeur prdictive que le fait que la pathologie corresponde ou non une catgorie diagnostique particulire (Campbell et al., 1995; Seifer, 1996). Le parent aux prises avec des troubles mentaux a parfois temporairement perdu ses pleines capacits parentales sans avoir perdu ses comptences. Il peut donc s'agir de ngligence transitoire Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 10 Phase 1- Ce que vivent les enfants Situations particulires vcues par certains

enfants lors de phase aigu Analyse des situations du point de vue de ceux qui les subissent les dimensions de la ngligence parentale les dimensions de la dtresse psychologique Boily, M., Lew, V., & Morissette, P. (2001). Les difficults psychosociales vcues par les enfants mineurs de personnes atteintes de maladie mentale, Service social, 47, 24 Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 11 Phase 1- Ce que vivent les enfants Les difficults dans lexercice du rle parental : DTRESSE PSYCHOLOGIQUE VCUE PAR LES ENFANTS sentiments de peurs ou de craintes, de tristesse, de solitude,

de dcouragement, de dsespoir, de comportement dvitement. Selon certaines variables de lindex de symptmes psychiatriques (Tousignant et Kovess, 1985) Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 12 Phase 1- Ce que vivent les enfants Le dveloppement dun protocole dintervention Lew, V., & Boily M. (1999). Les risques psychosociaux chez les enfants de personnes atteintes de maladie mentale. Dans Habimana, E., thier, L. S., Petot, D. et Tousignant, M., Psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent: Approche intgrative (pp. 555-576) eds, Gatan Morin. Boucherville. Document audiovisuel

Lew, V., & Boily, M. (1996). O sont passs les enfants ? les oublis de la psychiatrie adulte. Production Hpital Louis-H. Lafontaine, no. 356, Montral. (35 minutes) Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 13 Phase 2- Mandat du Comit de la sant mentale du Qubec Documenter les phnomnes entourant la parentalit chez les personnes aux prises avec des troubles mentaux en tenant compte des ralits vcues par les parents et leurs enfants Faire une rflexion portant sur ltat de la situation quant aux besoins de ces familles et les stratgies daide susceptibles de les soutenir (politiques, programmes et interventions) Boily, M., St-Onge, M. & Toutant, M.T. (2006) Au-del des troubles mentaux, la vie familiale. Regard sur la parentalit. Comit de la sant mentale du Qubec. Collection INTERVENIR. Les ditions du CHU Sainte-Justine, Montral. Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 14

Phase 2- Mandat du Comit de la sant mentale du Qubec Ce que vivent les parents Ce que vivent les enfants Les stratgies dintervention efficaces Des pistes daction ncessaires Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 15 Phase 2- Mandat du Comit de la sant mentale du Qubec Ce que vivent les parents Phnomnes particuliers que vivent les parents Exprience normative du fait dtre parent Stigmatisation sociale vnements stressants Hospitalisation (avant et aprs) Peur de perdre la garde Placement de lenfant Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 16

Phase 2- Mandat du Comit de la sant mentale du Qubec - Notre manire daborder la question Mieux comprendre limpact de la symptomatologie (les manifestations des troubles mentaux) sur le fonctionnement dans lexercice du rle parental. Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 17 Notre manire daborder la question Processus de production du handicap Facteurs de risque (RIPPH, 1998) Cause Facteurs personnels Systmes organiques Intgrit Dficience

Facteurs environnementaux Aptitudes Capacit Incapacit Facilitateur Obstacle Interaction Habitudes de vie Participation sociale Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR Situation de handicap JASM mai 2012 18 Mthodologie: stratgie de recherche retenue Pour lanalyse des donnes Facteurs de risque Cause Facteurs personnels

Facteurs environnementaux Diagnostics / DSM-IV-TR ou CIM 10 Fonctions mentales CIF (OMS, 2001) CIF (OMS, 2001) conditions financires et matrielles; le soutien et les relations; les attitudes des proches; les services, systmes et politiques Interaction Rle parental Soins gnraux, de base, affectifs, ducatifs et de supervision (Recension des crits) Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 19 Phase 2- Mandat du Comit de la sant mentale du Qubec Ce que vivent les parents: Les difficults dans la rponse aux besoins de base de lenfant en lien avec les manifestations du TM Exemple

Difficults spcifiques sur le plan des soins lenfant Fonctions mentales ou troubles mentaux Dficit dans les soins physiques (oublis, soins moins adquats ) Fonctions cognitives : difficult composer avec les vnements et lorganisation de la vie quotidienne(Anyaegbunam, 2001); Fonctions de la mmoire : dficit de la mmoire (Benjamin et coll., 1998) Fonctions du temprament et de la personnalit : retrait social (Thomas et coll., 2003); Fonctions de lnergie et des pulsions : faible degr dactivit (Thomas et coll., 2003) Moins bonnes conscience, sensibilit ou comprhension des besoins physiques de lenfant Comportements associs des perturbations dans le sommeil (ex: tendance donner des boires durant la nuit, ne pas mettre lenfant au lit lorsquil est rveill, dormir avec lui, etc) Boily, Ph.D., t.s. (ex: lavages de Soins Marc

dhygines excessifs mainsUQAR trop frquents) Fonctions de lattention : manque de concentration (Murray et coll., 2003); Fonctions de la pense : altration de la pense ; Fonctions cognitives : altration du jugement ; Fonctions de lnergie et des pulsions : fatigue; agitation; baisse dnergie (Murray et coll., 2003) Trouble mental : psychose post-partum (Murray et coll., 2003) Trouble mental : trouble panique (Warren et coll., 2003), certains troubles de personnalit JASMFonctions mai 2012de la pense : obsessions et compulsions 20 (Buist, 1998) Phase 2- Mandat du Comit de la sant mentale du Qubec Ce que vivent les enfants Exemple Impacts au plan motionnel Facteurs de protection pour attnuer ces sentiments : La peur Occasionne par la dtrioration du parent et

qui peut entraner un comportement docile, effac, dsespr. Par ex. viter de transgresser les consignes, dinviter des amis, de faire du bruit. Prsence attentive auprs de lenfant de lautre parent ou dun proche lanxit et la confusion Occasionne par l'altration du fonctionnement motionnel ou limprvisibilit du parent. Par ex. difficult anticiper les vnements. (Rottman, 2001; Davenport et coll., 1984) Information rendue disponible auprs de lenfant sur la nature du trouble mental parental afin quil puisse comprendre la cause des changements dans les comportements du parent et pour viter que l'enfant s'en sente responsable. la solitude Occasionne par la grande attention porte au Prsence de contacts lextrieur parent malade, par lisolement quengendre la de la famille stigmatisation sociale, par le secret entourant

la maladie du parent. (Beardslee et coll., 1983; Clausen coll., 1979; Marc et Boily, Ph.D., t.s. Mordoch et coll., 2002; JASM mai 2012 21 Sant Canada, 1999) UQAR Phase 2- Mandat du Comit de la sant mentale du Qubec Ce que vivent les enfants (suite ) Exemple vnements stressants (suite) Facteurs de protection pour attnuer les impacts Placement Suivi troit auprs du milieu daccueil tablissement de liens significatifs entre le parent et le milieu substitut Prsence chez lenfant de liens significatifs lextrieur du milieu familial

La chronicit et la gravit du trouble mental influencent le recours au placement, lequel peut entraner une sparation plus ou moins longue du milieu familial. (Mowbray, Oyserman, Zemencuk et coll., 1995) Des sentiments dabandon et de pertes sont ressentis par lenfant, lesquels seront augments si la sparation est prolonge ou si le lieu daccueil prsente des lacunes ou de la ngligence. Inversion du rle parental La prise en charge de responsabilits trop lourdes pour lge de lenfant peut entraner de la dtresse de manire importante et avoir des consquences court et long terme : dveloppement dune autonomie allant au-del dun dveloppement normal, des difficults lge adulte sappuyer sur les autres et demander de laide. (Azoulay, 1987 ; Judge, 1994 ; Boily et coll., 1997; Garley et coll., 1997 ; Anthony, 1974 et 1987 ; Boily et coll., 2001) Marc Boily, Ph.D., t.s. JASM mai 2012 UQAR Prsence dun rseau de soutien fiable pour la famille Accs un groupe de soutien (ex: programmes la Boussole, au Contrevent)

22 Phase 2- Mandat du Comit de la sant mentale du Qubec Stratgies dintervention efficaces dcoulant des besoins Boily, StOnge et Toutant 2006 Parents Identification prcoce. Par ex. : identification automatique par le milieu de la sant, du statut de parent denfants mineurs; dpistage rapide des troubles mentaux pendant la grossesse ou lors de laccouchement. valuation en dbut de traitement des symptmes pouvant affecter les aptitudes pour lexercice du rle parental Groupes de soutien et de discussion pour les parents atteints dun trouble Intervention visant maintenir les aptitudes lexercice du rle parental Interventions adaptes aux besoins et la ralit des pres Enfants Soutien et explications donnes aux enfants concernant les troubles mentaux du parent Aide adquate de lentourage (e.g. famille, institution scolaire) pourrait contribuer combler ces manques au niveau de lducation et du dveloppement des habilets et comptences de lenfant. Maintenir le lien durant lhospitalisation Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 23 Phase 2- Mandat du Comit de la sant mentale du Qubec Stratgies dintervention efficaces dcoulant des besoins (suite ) Boily, StOnge et Toutant 2006 Gnrales

Traitement mdical et psychosocial dont un enseignement sur les troubles mentaux, leurs symptmes, les impacts sur le fonctionnement psychosocial et sur les difficults spcifiques inhrentes lexercice du rle parental. Interventions visant dvelopper et consolider le soutien des proches pour pallier aux dficiences dans la provision de soins. Soutien conomique pour ces familles Ncessaire arrimage dans le continuum des services de sant mentale et des services sociaux la famille. Dvelopper des mcanismes de collaboration entre les diffrents services de sant mentale et des services sociaux la famille afin de : mieux adapter les interventions aux besoins des enfants et de leurs parents; agir en amont des problmes afin dviter que les situations ne se dtriorent; faire en sorte que les enfants et leur famille reoivent une rponse rapide et adquate; assurer une continuit de services afin d'viter que les enfants et leurs parents soient rfrs d'un service l'autre sans recevoir d'aide ou se retrouvent entre deux chaises en raison d'un manque de communication entre les intervenants ou d'un manque de ressources des tablissements. s'assurer de l'accessibilit aux services par les personnes aux prises avec des troubles mentaux graves et persistants et de la coordination des interventions entre les collaborateurs et les partenaires d'un mme territoire. Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 24 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental But de la recherche Mieux comprendre les facteurs dinfluence sur lexercice du rle parental lorsquun

parent souffre de troubles mentaux graves Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 25 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - Cadre thorique Facteurs de risque Processus de production du handicap Cause (RIPPH, 1998) Facteurs personnels Systmes organiques Intgrit Dficience Facteurs environnementaux Aptitudes Capacit

Incapacit Facilitateur Obstacle Interaction Habitudes de vie Participation sociale Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR Situation de handicap JASM mai 2012 26 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - Questions de recherche 1. Quels sont les symptmes ou les manifestations prsents chez les parents lorsquils se sentent moins bien ? 2. Quelles sont les influences de ces manifestations sur les aptitudes de lindividu en ce qui a trait lexercice du rle parental ? 3. Lorsque les aptitudes sont altres par les manifestations des troubles mentaux, quest-ce qui aide et quest-ce qui nuit lexercice du

rle parental ? Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 27 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - Mthodologie: stratgie de recherche retenue Le devis Perspective dune tude exploratoire-descriptive du phnomne lutilisation dune mthode qualitative ltude une population clinique: Hpital Jean-Talon (Montral) trente (30) sujets, vingt (20) de sexe fminin et dix (10) de sexe masculin ayant un diagnostic principal de trouble de lhumeur trouble psychotique ou trouble anxieux parents denfants de moins de 18 ans Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 28

Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental Mthodologie: stratgie de recherche retenue pour lanalyse des donnes Facteurs de risque Cause Facteurs personnels Facteurs environnementaux Diagnostics / DSM-IV-TR ou CIM 10 Fonctions mentales CIF (OMS, 2001) CIF (OMS, 2001) conditions financires et matrielles; le soutien et les relations; les attitudes des proches; les services, systmes et politiques Interaction Rle parental Soins gnraux, de base, affectifs, ducatifs et de supervision (Recension des crits) Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012

29 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - Prsentation gnrale des participants Au moment o la recherche est effectue, 1631 usagers sont inscrits la clinique: 211 sont parents denfants mineurs (12,9%); 167 rpondent aux critres dinclusion; 55 usagers sont disposs participer la recherche. Trois groupes de participants ont t constitus, dont le trouble principal correspond la catgorie des troubles de lhumeur (Gr TH), la catgorie des troubles psychotiques (Gr TP) et la catgorie des troubles anxieux (Gr TA). La majorit des participants (19) ont diffrentes formes de cooccurrence. La majorit ont un diagnostic secondaire laxe I. Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 30 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - En rponse la premire question les manifestations le plus souvent nommes / selon les groupes Manifestations Frquence exprime selon les participants du

Groupe TH Frquence exprime selon les participants du Groupe TP Frquence exprime selon les participants du Groupe TA Frquence exprime selon les participants des trois Groupes Anxit La baisse de lnergie 7/11 8/9 10/10 24/30 10/11 6/9

7/10 23/30 9/11 5/9 7/10 21/30 8/11 6/9 3/10 17/30 7/11 2/9 8/10 17/30 6/11

5/9 5/10 16/30 3/9 3/10 15/30 Tristesse Le retrait social Lidation suicidaire Lirritabilit La baisse de lintrt Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR 9/11 JASM mai 2012 31 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - En rponse la seconde question Les consquences des manifestations sur les soins donner

Soins gnraux Soins de base Soins affectifs Soins ducatifs Soins de supervision (surveillance -discipline) Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR Total Lirritab ilit La baisse de lnergi e Anxit Tristess e Ides dlirant es

Obsessi on 4 4 2 4 1 0 15/18 1 26 9 3 7 4 50/58

3 7 7 5 5 0 27/30 0 9 5 1 3 2 1 9 9

0 0 0 19/19 9 55 32 13 16 6 131/149 JASM mai 2012 20/24 32 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - En rponse la seconde question

Les consquences des manifestations sur les soins donner la baisse de lnergie a des consquences sur lensemble des soins Je vais essayer de donner le minimum. Je vais lui faire un repas pareil. Il va prendre son bain pareil, il va tre propre. S'il dit : maman viens-tu jouer! Cest non. a revient aux besoins de base. C'est une montagne. Marie-ve; Gr TH Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 33 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - En rponse la seconde question Les consquences des manifestations sur les soins donner Lanxit a des consquences sur les soins Lorsquelle est ressentie, lanxit amne la majorit des participants tenter de se soustraire de situations pouvant causer laugmentation de lintensit de ce symptme ou de situations perues comme une source de stress. Je ne peux pas l'envoyer chez personne, donc , je m'isole un peu de lui . (Christine Gr TA) Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR

JASM mai 2012 34 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - En rponse la seconde question Les consquences des manifestations sur les soins donner Lirritabilit, comme le manque dnergie, accompagne dautres manifestations par exemple la tristesse, lanxit et la fatigue. Lorsquils sont aux prises avec ce cocktail de manifestations, la capacit de dmontrer de lattention ou de lintrt lenfant est significativement affecte. Parfois l'heure du coucher, on lit une petite histoire et elle pose plein de questions par rapport l'histoire et a m'nervait qu'elle me pose des questions. On lit le livre et c'est tout, aprs c'est dodo. J'essayais de lui faire comprendre que le moins d'effort mental qu'elle me demandait, mieux c'tait. J'tais trs expditive, impatiente, irritable. Marieve; Gr TH Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 35 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - En rponse la question principale Ce qui aide et ce qui nuit

Nombre de mentions selon les participants du Groupe TH Facteurs personnels 20 Nombre de mentions selon les participants du Groupe TP Nombre de mentions selon les participants du Groupe TA Nombre de mentions selon les participants des trois Groupes

29 38 87 Facteurs environneme ntaux 39 46 78 163 Facteurs dinfluence 59 75 116 250 Marc Boily, Ph.D., t.s.

UQAR JASM mai 2012 36 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - En rponse la question principale Ce qui aide / Les facteurs personnels La catgorie catgorierelation des caractristiques parent-enfant personnelles en lien avec le trouble mental (TM) La perception reconnaissance dude trouble mental positive la parentalit Ladhsion aupositive traitement La perception de lenfant, de la relation avec lenfant et de la mobilisation pour lenfant positive des services pour les troubles mentaux La perception La perception de la priode dessai de la mdication (accepter ses difficults) Le stratgies dadaptation Lesdveloppement

caractristiques de personnelles gnrales Lescapacit stratgies pour pallier aux consquences de manifestations La dintrospection Une stratgie : tablir des ententes avec leurs enfants Autres thmes gnrale la foi, le sport, les loisirs Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 37 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - En rponse la question principale Ce qui aide / Les facteurs personnels Les stratgies pour pallier les consquences de manifestations Se retirer pour protger vs le retrait social Prolonger les heures de garderie Accomplir les tches dautres moments (les repas)

Les stratgies pour pallier les consquences de la baisse dnergie Il a besoin d'tre stimul, une motivation parce que moi j'en ai pas beaucoup [] Je me dis, il faut qu'il aille la chercher ailleurs. [] J'essaie de provoquer a. Aussitt que j'entends qu'il y a une activit l, je l'inscris et j'essaie de le tenir dans le mouvement . (Odile; Gr TH) Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 38 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - En rponse la question principale Ce qui aide / Les facteurs personnels Les stratgies pour pallier les consquences de lirritabilit Se retirer pour protger vs le retrait social Ben l, je m'nervais : je ne pouvais plus rester dans la mme pice que lui parce que je ne savais pas quoi faire avec lui. [] C'est a. C'est a : aller dans une autre pice, me calmer, [] puis attendre. [] C'est de prendre un peu de recul . (Marie; Gr TA) Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR

JASM mai 2012 39 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - En rponse la question principale Ce qui nuit / Les facteurs environnementaux Les soutien services,et systmes et politiques Le les relations Labsence servicesdes de proches sant mentale Labsenceoudelinsuffisance relations dedesoutien ou des relations ngatives Les relationsdengatives avec professionnels deparent servicesoudedes sant mentale ngatives Labsence relations

de les soutien de lautre relations Labsence ou linsuffisance de soutien durant la priode dessai et de dosage des Labsence de stratgies dadaptation dveloppes par leurs proches mdicaments Les caractristiques enfants Labsence dinformationdes transmise aux proches (enfants moins autonomes, avec problmes de sant ou de comportements, etc.) Les autres services dans la communaut Labsence de stratgies dveloppes par leurs enfants La non possibilit dobtenirdadaptation des services de soutien domicile Les

attitudes dedobtenir leurs proches La non possibilit des services de soutien lexercice du rle parental Le manque de comprhension Les conditions financires et matrielles Le dni La prsence de difficults financires Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 40 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - En rponse la question principale Ce qui aide / Les facteurs environnementaux le soutien et les relations Obtenir le soutien dun proche quand a ne va pas Quand je ne vais pas bienil lenfant est tout dsorient, puis il a le rflexe daller vers son pre, mon mari comble ce que j'ai pas dans ces moments Anne-Laure; Gr TP

Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 41 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - En rponse la question principale Ce qui aide / Les facteurs environnementaux le soutien et les relations Les caractristiques de lenfant et ses stratgies Lenfant raisonnable ou qui le devient Il est trs responsable et il est prvoyant, donc il voyait que je "feelais" pas donc il demandait moins, il essayait plus d'tre autonome, de faire ses choses lui-mme. Louise; Gr TH Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 42 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - En rponse la question principale Ce qui nuit / Les facteurs environnementaux Les services, systmes et politiques

Les nombreux changements dintervenants Raconter son histoire plusieurs reprises, plusieurs intervenants, cest difficile surtout quand on a de la difficult faire confiancej'ai trouv a dur. Sylvie; Gr TP Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 43 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - En rponse la question principale Ce qui nuit / Les facteurs environnementaux Les services dans la communaut Les difficults pour obtenir des services [Au] CLSC, ils m'ont dit qu'ils ne pouvaient pas intervenir parce que je faisais affaire avec le centre psychiatrique et de faire la demande l. C'est ce que j'ai fait, j'ai fait la demande l mon psychiatre, j'ai jamais eu de nouvelles. J'ai aucune ide a fait environ six mois. Odile; Gr TH Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 44

Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental Discussion Les handicaps ne sont pas des fatalits inluctables mais plutt comme des situations sur lesquelles il est possible dagir (Camirand et al., 2001 : 41) Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 45 Phase 3- Les facteurs qui influencent lexercice du rle parental - Discussion Labsence ou linsuffisance persistante dun soutien adquat par les services prsents dans la communaut a pour effet de maintenir des situations de ngligence parentale, ce qui constitue de la ngligence communautaire. (Tower, 1989 ; Mayer-Renaud et Raffoul, 1993). Pour pallier cette ngligence communautaire, le Qubec devrait sans tarder prendre concrtement le virage promis dans la Politique de sant mentale et offrir un soutien global et bien orchestr aux personnes et aux familles prises dans la tourmente dun problme de sant mentale. Boily, Saint-Onge& Toutant, 2006, p. 211)

Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 46 Le projet de recherche 2012 Phase IV et V Un axe de recherche Dvelopper des connaissances pour distinguer capacits versus comptences mieux comprendre les difficults transitoires mieux comprendre les facteurs dinfluence Phase 4 - Mieux connatre lampleur du phnomne Phase 5 Dvelopper des stratgies pour des interventions efficaces Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 47 change Questions Marc Boily, Ph.D., t.s.

UQAR JASM mai 2012 48 Manuscrits rdigs sur le sujet par lauteur Boily, M. (2009) L'exercice du rle parental chez des personnes aux prises avec des troubles mentaux. Thse de doctorat indite, Universit Laval. Boily, M., St-Onge, M. & Toutant, M.T. (2006) Au-del des troubles mentaux, la vie familiale. Regard sur la parentalit. Comit de la sant mentale du Qubec. Collection INTERVENIR. Les ditions du CHU Sainte-Justine, Montral. Boily, M. (2006) L'exercice du rle parental chez des personnes aux prises avec des troubles mentaux : les facteurs dinfluence. Intervention, 125, 57-67. Boily, M., Lew, V., & Morissette, P. (2001). Les difficults psychosociales vcues par les enfants mineurs de personnes atteintes de maladie mentale, Service social, 47, 247-287. Boily, M. (2000). Le soutien aux familles dans la programmation des services en sant mentale. Intervention, 112, 7889.

Lew, V., & Boily M. (1999). Les risques psychosociaux chez les enfants de personnes atteintes de maladie mentale. Dans Habimana, E., thier, L. S., Petot, D. et Tousignant, M., Psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent: Approche intgrative (pp. 555-576) eds, Gatan Morin. Boucherville. Boily, M., & Lew, V. (1997). La ngligence parentale en psychiatrie,la prvenir. Intervention, 105, 18-29. Beaucage, C., et autres (2006) Programme de soutien du Centre de sant Orlans offert aux familles dont un des parents est atteint dun trouble mental : valuation de ladquation entre les besoins et les services rendus. Direction rgionale de sant publique. Agence de la sant et des services sociaux de la Capitale-Nationale, 86 pages. Document audiovisuel Lew, V., & Boily, M. (1996). O sont passs les enfants ? les oublis de la psychiatrie adulte. Production Hpital Louis-H. Lafontaine, no. 356, Montral. (35 minutes) Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 49 SOIF de choisir Rimouski Marc Boily, Ph.D., t.s. UQAR JASM mai 2012 50

Recently Viewed Presentations

  • Philippine Globalization in the New Millennium

    Philippine Globalization in the New Millennium

    Philippine Globalization in the New Millennium IDEAs Conference on A Decade After: Recovery and Adjustment since the East Asian Crisis 12-14 July 2007 Macroeconomic Context "Jobless Growth" MTPDP 2004 - 2010 acknowledged the need to address the country's unemployment problem...
  • Inversnaid Gerard Manley-Hopkins Inversnaid  This darksome burn, horseback

    Inversnaid Gerard Manley-Hopkins Inversnaid This darksome burn, horseback

    Duffy: Anne Hathaway - Hopkins writes from personal experience whereas Duffy's poem is a dramatic monologue. - Both express love, Anne Hathaway of her dead husband, Inversnaid of a place. - Duffy's imagery is very vivid - The bed we...
  • Cultura Clássica: Contribuições Linguísticas

    Cultura Clássica: Contribuições Linguísticas

    Title: Cultura Clássica: Contribuições Linguísticas Author: Andresa Isabel De Sousa Last modified by: Luis Fernando Almeida Thomazini Created Date
  • Intraoral Radiographs - Yola

    Intraoral Radiographs - Yola

    Instead, a bisecting angle technique is used resulting in a 20-50 degree angulation of the x-ray beam to the film plane, depending on which tooth is radiographed Rules for Successful Positioning The closer the object being radiographed is to the...
  • Angle Measures in Polygons - Administration

    Angle Measures in Polygons - Administration

    Example Find x x+x+55+55=360 2x+110=360 2x=250 X=125 Polygon Interior Angles Theorem The sum of the measures of the interior angles of a convex n-gon is (n-2)•180°. Corollary to the Polygon Interior Angles Theorem The measure of each interior angle of...
  • The Gas Laws - Craven County Schools

    The Gas Laws - Craven County Schools

    A balloon filled with helium at STP has a volume of 4.7 L. If pressure is held constant and the temperature is raised 10 degrees Celsius, what is the new volume of the balloon? A 500. mL container houses argon...
  • Heat Pump Efficiency - University of Waterloo

    Heat Pump Efficiency - University of Waterloo

    Heat Pump Efficiency Overview Ground source, air source heat pumps: "2 to 3 times more efficient" Transfer of heat instead of creating Ratings of Efficiency EF (energy factor) Furnaces < 1, HP >= 2 COP (coefficient of performance) Furnaces <...
  • November Identity Narrative : Giving Thanks for Simple Gifts

    November Identity Narrative : Giving Thanks for Simple Gifts

    November Identity Narrative : Giving Thanks for Simple Gifts . Directions: Create a page about gifts that you have been given that aren't wrapped in packages. For example, gifts of time, patience, second chances, listening, laughter, understanding, etc. Include notes...