Diapositive 1 - famille.morhain.net

Diapositive 1 - famille.morhain.net

AVEC MARIJO S LE S E N

I L L O E C V

O R U D Les collines du Rove font partie de la chane de lEstaque ou chane de la Nerthe

Elles entourent la localit du Rove entre la Mditerrane au sud et ltang de Berre au nord. Cest de Gignac-la-Nerthe, en bordure de ltang de Berre, quen cette belle journe de fvrier, nous entamerons notre promenade afin de dcouvrir un site historique proximit

La chane de lEstaque est forme dune srie de collines de calcaire blanc presque dsertiques et ne culmine qu 278 mtres Notre promenade serait donc des plus faciles si ce ntait un violent mistral qui nous dporte par moments.

Gignac-la-Nerthe: Dor un olivier de sinople, accost de deux lettres G et G de sable Le Rove : D'or quatre pals de gueules;

dextre une branche de chne englande de sable; senestre un bouc naissant d'argent; charg des mots VILLE DU ROVE de sable. Gignac-la-Nerthe est une petite localit des

Bouches-du-Rhne, situe entre ltang de Berre et la chane de lEstaque. Un site habit existait dj lpoque gallo-romaine, sous le rgne de lempereur Auguste et la localit se dveloppa au Moyen-ge, sous le nom de Maisons-Neuves quand les habitations de la colline disparurent. Elle resta longtemps essentiellement agricole,

jusque dans les annes 60. Il en reste quelques moulins et une laiterie. Lurbanisation dbuta la fin des annes 80 et passa de 4 000 habitants 10 000 de nos jours. Cest essentiellement une cit dortoir, ses habitants travaillant Martigues, Marignane, Marseille ou Aix-enProvence. Le compltif La Nerthe fut ajout pour ne pas la confondre avec dautres Gignac.

et 0 8 17 s e d te

ver e i a d d nt se

i e ific l i d t

g n L co

un elle nts d ur. e ie lm antr Parce que cest le

dimanche matin, nous avons la possibilit de pntrer dans ldifice. Lancienne t du Chemin de

Croix contraste avec le vitrail moderne du chur et les

tableaux ornant le fond de ce Sur la place de lglise ce rappel de la

vie pastorale Quittant la localit o nous avons laiss les voitures, nous passons sous lautoroute qui va

de Marseille Martigues par un passage compltement dcor de graffitis. Le chemin nous fait dabord longer lautoroute quil surplombe.

Il nous conduit un site charg dune histoire plus ou moins bien connue Au XIIe sicle, les Templiers prirent possession de la Seigneurie de Marignane et btirent un chteau-fort en peron, dominant ltang de Berre. Une Commanderie militaire y fut installe et elle assura la protection de ltang de Berre et du littoral. Elle

lutta contre les pillards qui ranonnaient les voyageurs se rendant de Marseille Martigues. En 1309, aprs la disparition de lOrdre des Templiers, le site passa aux Chevaliers Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jrusalem. Enfin, en 1388, Raymond de Turenne, de la famille des Baux, assigea le site, incendia les

maisons et rasa les remparts. Cest par la suite que le village se dplaa vers la plaine. Bientt, nous atteignons les vestiges des murailles qui

encadraient le site dans sa partie la plus basse. Tout ce quil reste du chteau Ce serait en 1202 que le commandeur

Ismidion de Cordolan aurait construit la chapelle, massive, bien dans le style dun difice de dfense . Elle fut dabord nomme Sainte-Marthe et Saint-Michel, ce dernier tant le patron des Templiers. Ce dernier patronyme a dailleurs seul survcu. La chapelle qui ne comporte

quune nef, fut utilise jusquau XVIIIe sicle et fut restaure une premire fois en 1874. Elle est classe Monument historique depuis 1977. La chapelle Saint-Michel

Evidemment, impossible de pntrer Vue sur Gignac et lautoroute, de lancien chteau.

Il faut beaucoup dimagination pour voquer ce qui fut un centre important de dfense! Vue du ct de Chteauneuf-les-Martigues

Vue densemble du site : on constate que les murailles descendaient de faon trs abrupte dans la partie basse. Gignac-la-Nerthe et ltang de Berre La promenade se poursuit travers la garrigue.

Vue sur Chteauneuf-les-Martigues. Lune des nombreuses grottes qui se retrouvent dans les collines, tmoins des rosions, des fluctuations marines et des bouleversements tectoniques

De loin, jai dabord cru des ruches mais en mapprochant, jai constat quil nen tait rien. Alors ? Les plateaux au-dessus du Rove

Nous dominons Le Rove et au loin, nous apercevons la chane de lEtoile. Dans le creux se niche Marseille. Blotti dans son vallon, Le Rove est entour de garrigues odorantes. Un village serait apparu l au XIIe sicle. Mais des grottes, des endroits secs sous des rochers en surplomb servaient ici

d'abris aux hominiens l'poque du Palolithique, puis du Nolithique (de 12.000 5.000 avant J.-C. ). Longtemps commune rurale produisant olives, amandes et raisin, cest devenu une petite ville rsolument tourne vers le tourisme et la dtente

Toute activit pastorale nen a, toutefois, pas t bannie. Durant des sicles et jusqu il y a une quarantaine dannes, llevage des chvres constituait lactivit dominante de la chane de lEstaque, grce une race rustique, la robe rousse et aux cornes en lyre : la chvre du Rove. Cette activit na pas compltement disparu.

Le fromage, la Brousse, est prsent dans des petits cnes de papier.

Ces chvres auraient comme origine la Msopotamie, l'Anatolie et la Grce Elles auraient t importes par les Phniciens et auraient t acquises par les habitants grce au troc. Plus fantaisiste, une autre hypothse veut quelles seraient arrives bord dun bateau qui

aurait coul, que certaines auraient atteint le rivage la nage et auraient t domestiques par les bergers du Rove. Quoi quil en soit, elles sont leves la fois pour leur viande et pour leur lait. Il donne un fromage, la Brousse, dune finesse et dune lgret remarquables. Auparavant, la Brousse tait

vendue dans les rues de Marseille par des fromagers ambulants dont certains signalaient leur arrive au moyen dune trompette. Depuis quelques annes, des bergers stant remis en produire, esprent obtenir une AOC pour lutter contre les contrefaons. La Brousse se dguste sucre, arrose d'eau de fleur doranger.

Pour lheure, cherchant un emplacement labri du Mistral pour le piquenique, ce sont des cratures moins lgantes qui envahissent les pentes Au Rove, il est une tradition perptue depuis de trs nombreuses annes, le reboisement des

collines. La municipalit finance quelques 1 000 plants qui sont mis la disposition des coliers et de la population, encadrs par les bnvoles de lassociation Rove Environnement.. Lobservation de la rapparition de feuillage aprs les frquents incendies a pouss la recherche des espces darbres qui pouvaient constituer la structure de la

fort du littoral, principalement des feuillus. On a tenu compte des microclimats, de la structure des sols, des plants dj existants, etc. On sest galement inspir de diffrentes tudes scientifiques sur le sujet. Cest ainsi quont t replants une grande diversit incluant : chne pubescent et chne vert, cornouiller, viorne

pistachier, frne, poirier sauvage, arbousier, myrte, rable de Montpellier et champtre. A cela sajoutent divers arbres baies : prunellier et cerisier sauvages, aubpine, glantier Hlas, les rsultats des dernires plantations sont grandement

compromis par la gele qui a persist durant environ deux semaines cet hiver et lextrme scheresse de la A travers les collines, un certain nombre de terrains cultivs aident aussi la prvention des incendies.

Les rservoirs deau que lon trouve et l, semblent un moyen bien drisoire quand on considre les vastes tendues protger! Afin de faciliter la circulation des vhicules utilitaires, notamment pour la lutte

contre les incendies, certaines pentes plus abruptes ou des virages en pingle cheveux sont sommairement asphalts. Vue sur Marignane et ltang de Berre

Les roches crayeuses qui faonnent le paysage! A droite, un autre abri sous roche. En haut, gauche, la chapelle SaintMichel nous indique que nous

retrouverons bientt le point de dpart. Du ct de Marignane, un avion dans le ciel nous rappelle que laroport de Marseille nest pas loin! Musique : Trouvres et troubadours - Ductia Les Musiciens de Provence

Informations prises sur divers sites. Photos, conception et ralisation: Marie-Josphe Farizy-chauss Mars 2012 [email protected] Dautres diaporamas sur : http://famille.morhain.net/lapagedemarijo/

U A E R

R I O V

Recently Viewed Presentations

  • Clean Energy Solutions Center Renewable Energy Tools and Services

    Clean Energy Solutions Center Renewable Energy Tools and Services

    Coordinates between test beds contributed by participants. Participants. Contribute a test bed for smart grid technologies that all APEC economies can use, if available. The test bed network will be led by Korea. Both Korea and the United States have...
  • Welcome to JHMS!!!!

    Welcome to JHMS!!!!

    SCPS recently adopted Canvas as the new Learning Management System to replace Blackboard. 2015-2016 ALL JHMS teachers will use Canvas: eCampus. Parents and students will be able to track all courses and assignments in one centralized location! BYOD School
  • Moroni 7-8

    Moroni 7-8

    "Faith in Christ and hope in his promises of resurrected, eternal life can come only to the meek and lowly in heart… Only through disciples of Christ… come to understand true charity --- the pure love of Christ… a love...
  • 8. Model Fusion HTTP://FAC.KSU.EDU.SA/AQUADRI SWE 313 - SOFTWARE

    8. Model Fusion HTTP://FAC.KSU.EDU.SA/AQUADRI SWE 313 - SOFTWARE

    You can now see an abstraction of the Observer design pattern in . UML notation. You . need to bind classes to both a . ConcreteSubject. and . a . ConcreteObserver. In . this example, the subject will be ....
  • Daniel - First Baptist Church

    Daniel - First Baptist Church

    Daniel. Daniel's visions. 4 . beasts. Ram, goat, & little horn. Spiritual conflict. Time of the . end. God is in control
  • A Public Health Priority Curbing the Epidemic

    A Public Health Priority Curbing the Epidemic

    Sweden has one of the highest prices and tax rates (and has had one of the lowest levels of smuggling). In Dec 96 and Aug 97, 2 big tax increases, raised the price/pack from $4 to $5.80 (43%) - this...
  • Open Source Architecture for E-procurement

    Open Source Architecture for E-procurement

    UNCITRAL Model Law on Public Procurement. Compliant with the 2012 WTO GPA and the 2014 EU Directives on Public Procurement. Designed to be. interoperable, also with existing EU resources (ESPD, TED) Easy to customise to support procurement of different public...
  • TCP Review - Stanford University

    TCP Review - Stanford University

    Caching & content distribution Web proxies, DNS servers, network file systems use to decrease latency and save bandwidth TTL, polling, callbacks, leases to deal with consistency Internet Cache Protocol - allow proxies to query each other Reverse proxies - content...