Diapositive 1

Diapositive 1

E T C E U Q S A B -4- AVEC

MARIJO Lhistoire du Pays basque remonte la nuit des temps mais les origines font encore lobjet dtudes et de diffrentes hypothses. Toutefois, il semble acquis que les Basques sont le groupe ethnique le plus ancien dEurope, les grottes leur servant dabris. Puis, les Celtes, 600 av. J.-C., leur enseignrent le travail du bronze et du cuir. En 150 avant JC, les Romains envahirent le Pays Basque et y demeurrent pendant plus de cinq sicles. Vers 470, ce furent les Wisigoths. En 507, Clovis et les Francs sinstallrent aprs la bataille de Vouill mais furent chasss en 561. Au milieu du XIIe sicle, pour faire face aux ventuels envahisseurs, les musulmans au

Sud des Pyrnes et les Francs au Nord, les Basques sunirent et fondrent le Royaume de Navarre comprenant une partie de lAragon, la Castille, toute la Gascogne des valles Pyrnennes et, bien sr, la Navarre elle-mme. Aprs lunion dAlinor dAquitaine et Henri de Plantagenet, en 1153, ce fut la domination anglaise sur le Pays Basque jusquau XVe sicle. En 1295, Philippe le Bel, souhaita rcuprer ce pays. Cependant, lide fut rejete par les Bayonnais et les Bordelais dsirant rester fidles la couronne dAngleterre. Durant la guerre de Cent ans, les provinces du Labourd et de la Soule revinrent aux mains du

Trois diaporamas ne prsentent quune infime partie du Pays Basque, lespace ctier. Le premier a port sur Bayonne, le second sur Biarritz et avec celui-ci, nous nous disperserons davantage dans les environs en commenant, toutefois par Anglet, le numro 3 de lagglomration.

N A C R A S E U G cartel : Au 1 d'argent

l'arbre arrach de sinople, et au lion de gueules passant contre le ft ; aux 2 et 3 dazur la croix d'or ; au 4, de gueules trois pigeons d'argent rangs sur une terrasse de sinople. Sur le tout : de gueules trois chevrons d'or. Nous terminerons avec Arcangues, rendu clbre par Luis Mariano, magnifique village vallonn au charme d'un dcor d'oprette !

Avec quelques traces humaines du Palolithique, la cit apparat au XIe sicle. Son histoire est intimement lie celle des seigneurs de la famille dArcangues ayant assur les plus hautes charges rgionales de 1540 1749 sans discontinuit. Le village ptit des nombreuses occupations espagnoles et, en 1813-1814, il fut le site de violents combats entre les troupes franaises et celles de la coalition hispano-anglo-portugaises. La fin du XIXe sicle mais surtout le XXe virent le retour de la prise en mains des destines du village par la famille dArcangues. Au XXe, l'charpe tricolore fut porte pendant plus d'un demi-sicle par un reprsentant de la famille, dont Pierre et son fils Guy, tous deux hommes de lettres. Le patrimoine de la commune est fortement marqu par cet

engagement familial, ne serait-ce que par la couleur bleue promue par le marquis Pierre d'Arcangues. Les boiseries extrieures de nombreux difices du village, portent dsormais le bleu d'Arcangues . Le golf d'Arcangues fut cr dans les annes 90 par les frres Guy et Jean d'Arcangues sur la proprit de famille entourant le village et le Chteau. Du stationnement, on rejoint le centre historique du village par une rampe pitonne.

La particularit du centre historique est d'tre pitonnier. Ci-dessous : la mairie et le bureau de poste. Cet difice fut reconstruit par Michel dArcangues, alors maire, en 1842. Sur un mur, un rappel du fait que le nom date de 1150 Lcole dArcangues et cidessous la jolie placette en

arrire. A l'entre de la mairie, cidessous gauche, la Fontaine "Brasquet" figurant une tte d'homme coiffe d'un bret, de la bouche duquel jaillit l'eau. Elle reprsente Lon Hegoas, dit Brasquette, de la maison Brasketa, qui le marquis d'Arcangues avait prdit "qu'il saurait bien lui faire boire de l'eau". Le fronton est lun des coins emblmatiques de la cit

puisque la pelote est un sport culte au Pays Basque. Un thtre de nature, difi en 1968, est install en contrebas de la mairie et du fronton. Il ressemble un immense prau, charpente traditionnelle, ferm l'ouest par des baies vitres. Les gradins sont installs ct sud Ci-dessus, la fontaine du

thtre. Devant lauberge Achtal, de grandes tables de schiste avec bancs et fauteuils de pierre chaque extrmit. Il semble que lomelette aux cpes de cette auberge soit Lglise Saint-Jean-Baptiste fut construite au XVIe

sicle sur un terrain appartenant Augier dArcangues. Son clocher est en restauration. Il est inscrit aux monuments historiques depuis 1925. Dj remplac en 1893 par un clocher nogothique terrasse et crneaux, il fut de nouveau transform en 1961. En fait, ce fut la premire glise de style basque que je visitais. Je fus vraiment stupfaite la vue de ces galeries toutes sculptes

que je croyais uniques. Je navais jamais rien observ du genre ! Celles-ci comptent parmi les plus belles du Pays Basque. Il semble que lon puisse encore voir, sur les mains-courantes de ces galeries, des entailles profondes faites par les soldats anglais qui, lors de linstallation de

Wellington Arcangues, y coupaient et Ci-dessous, les Fonts baptismaux. Au-dessus de la cuve de pierre, le dcor, en bois sculpt polychrome, date du XVIIIe sicle. Le Christ est baptis par JeanBaptiste dans leau du Jourdain. A droite, un

bas-relief de la dcollation de saint JeanBaptiste. Ci-dessous, un Christ en majest de type roman. Le chur dont les caractristiques relvent du XVIIIe sicle, a t remani en 1951. Au-dessus de lautel, on peut voir un tableau du XXe sicle : saint

Jean-Baptiste prchant dans le dsert par Jos de la Pea. Ci-dessous, il faut remarquer le lustre, du dbut du XIXe sicle, en bois sculpt et dor. Ce sont huit chimres portant les lumires, runies leur base par des guirlandes. A droite, des boiseries peintes au XIXe sicle, ddies la Vierge Marie, avec monogramme et fleurs dglantine pour symboliser la Vierge, servent de dcor au

bas-relief du XVIIe reprsentant la Visitation. Au-dessus, domine un tableau Au fond, des bnitiers entourent les colonnes supportant la galerie. Le portail dentre offre au regard des lignes trs pures dans leur simplicit. Le porche, abritant des spultures et une stle

commmorative des deux guerres mondiales est de facture rcente. Une inscription au-dessus de l'entre de cette chapelle seigneuriale latrale lglise, indique que l'glise Saint-JeanBaptiste de l'Uhabia fut fonde en 1516 par Augier d'Arcangues, cuyer et seigneur du lieu. Elle est en grs rouge, presque

entirement recouverte dun enduit au mortier. Souvrant gauche du chur, primitivement rserve la famille dArcangues, elle en abrite les restes de la plupart des membres depuis le XIIe sicle, leurs noms tant gravs sur un mur de marbre. Seules quelques tombes offrent un

dcor plus recherch comme cidessus. Dans lensemble, la sobrit est de mise et dgage une impression paisible, mouvante, sans toutes sortes dartifices propres aux cimetires modernes Luis Mariano Eusebio Gonzales Garcia, clbre chanteur d'oprette, n le 13 aot 1914 acheta un terrain Arcangues en 1960 et y construisit une maison de style basque,

dont il dessina lui-mme les plans. Mort le 14 juillet 1970 Paris, Luis Mariano repose avec ses parents dans ce cimetire. Sa tombe est fleurie en permanence Spulture de la famille dArcangues partir du

sicle dernier. Le cimetire recle une importante collection de stles discodales essentiellement postrieures au XVIe sicle. Elles furent runies par le marquis Pierre d'Arcangues, et regroupent des pices provenant des trois provinces du Pays Basque franais.

A gauche , la partie plus rcent e du cimeti re domine le golf. La Congrgation des

Servantes de Marie a t institue, le 6 janvier 1842, par l'Evque de Bayonne, Mgr Lacroix. A Arcangues, elles ont fait vivre "La Maison des Surs , le Centre mnager. De nombreux petits Arcanguais ont profit des activits ducatives, sociales ou culturelles dans ce lieu.

Les surs sont parties le 31 aot 1995. Outre les constructions vues prcdemment, il reste ces beaux vestiges de portails et un pigeonnier. De l, on jouit dune magnifique vue sur le golf et la chane des Photograp hi sur

une affiche Ce chteau connut ses plus belles heures entre 1920 et 1930, alors que Pierre dArcangues, prsident du Comit de Tourisme et des Ftes de Biarritz, y convia des personnalits illustres : Igor Stravinski, Maurice Ravel, Arthur Rubinstein, Francis Jammes, Sacha Guitry, Franois

Le chteau dArcangues actuel a t rebti par cette famille en 1900. Il est flanqu de deux ailes surleves par rapport sa partie centrale, avec une demi-tour en son centre. Cest le troisime ou quatrime cet emplacement, le prcdent construit, sans doute au XVIIe sicle, fut dmoli en

1899 pour cause de vtust. Il est vident que ce sduisant petit village doit beaucoup la famille dArcangues et, dans la premire moiti du XXe sicle, Pierre dArcangues, alors maire de cette cit. Il voulut lui donner une vie la fois moderne et rattache au pass par des inclusions dlments de rcupration glans un peu partout au Pays Basque : linteaux, fentres meneaux, fontaines, etc. Il a galement accord une large place aux artisans du village. Enfin, on lui doit la couleur ornant

les boiseries extrieures de nombreux difices du village, portant dsormais le nom de bleu d'Arcangues. Avec ce charmant village se termine mon incursion trop rapide, de quatre journes, sur cette Cte Basque si attirante. Je my suis promene avec un double plaisir du fait de sillonner des lieux rigoureusement propres et mis en valeur, donnant limpression dtre Musique : Barenboim - Bach Goldberg Variations - Aria. Sources dinformation : documentation de lOffice du Tourisme, Arcangues de Michel dArcangues et divers sites

du web.. Photos sauf mention contraire, conception et ralisation : Marie-Josphe Farizy-Chauss Mars 2018 [email protected] Dautres diaporamas sur : http://famille3.morhain.net/category/marie-jo/ http://www.pps-images-photos.com/createurs/ marijo.html http://www.imagileonation.com/marie-jo.ws U

A V E R R I O

Recently Viewed Presentations

  • Database Support for Mobile Computing Applications

    Database Support for Mobile Computing Applications

    Crosscheck for Airport Munich Hurdles Data Acquisition Mobile subjects: Telekom companies Fixed constant subjects: 105 * 10 DM = 1 million DM Variable subjects: free data via advertising Business Model network providers content providers SW and technology providers 3.6.2000 R....
  • Handwriting - Ingle Teaching Staff

    Handwriting - Ingle Teaching Staff

    Consolidate a personal handwriting style. that is legible, fluent and automatic and. supports writing for extended periods. Lower case. Upper case. Letter formation. Unjoined lower case. Unjoined upper case. Legible writing. Fluent writing. Unjoined upper case. Unjoined lower case. Joined...
  • Philadelphia Next Steps Meeting

    Philadelphia Next Steps Meeting

    Next Steps Meeting. Purpose: The Next Steps Meeting is designed to be a starting point for the county's efforts to begin the CQI process of developing an action plan for enhancing case practice and system performance.
  • Glencoe Biology - taylor.k12.ky.us

    Glencoe Biology - taylor.k12.ky.us

    Symmetry. TYPES OF SYMMETRY. Asymmetry - No tissue and irregular in shape. Radial symmetry - Has a top and a bottom but no sides. Can be divided on multiple planes. 24.2 Animal Body Plans. Chapter 24
  • Avaali Solutions - Corporate Overview

    Avaali Solutions - Corporate Overview

    Supplier Portal. Solution for Customer Service. Master Data Management. Payment Approval Automation. Financial Process Automation. Digital Signature Solution. OCR and Capturing Solutions. Migration Tool. Chatbot
  • The Vibrating String - Physics & Astronomy

    The Vibrating String - Physics & Astronomy

    (It is the second tone above the fundamental.) The next higher frequency standing wave pattern looks like the following. Third Harmonic Second Overtone In the experiment today you will adjust the tension in a vibrating string so that you create...
  • Prenatal Care - Best Start

    Prenatal Care - Best Start

    Use the Knitted Uterus and the Fetal Model to demonstrate cervical effacement and dilation and what occurs during a contraction (www.childbirthgraphics.com). When the uterus contracts (tightens and relaxes), it allows the cervix to open and helps the baby move down...
  • RE 2a Current Events - Florida Institute of Technology

    RE 2a Current Events - Florida Institute of Technology

    (For reference, the St. Lucie Nuclear Plant is 2 cells x 850MW) FPL building 300 MW of solar thermal trough plant Netherland company building roadway solar thermal collector to heat adjacent buildings 2a.2.4.8 Geothermal Energy The Geysers CA (near Calistoga)...